Institut français du Cambodge
Cinéma | Semaine du cinéma cambodgien Cinéma | Semaine du cinéma cambodgien
L’Institut français organise, du 24 au 27 janvier, une série de projections dédiée au cinéma cambodgien ! Venez découvrir les classiques du patrimoine cinématographique... Cinéma | Semaine du cinéma cambodgien

L’Institut français organise, du 24 au 27 janvier, une série de projections dédiée au cinéma cambodgien ! Venez découvrir les classiques du patrimoine cinématographique khmer au cinéma de l’Institut français et lors de projections en plein air !

Séances gratuites
En partenariat avec le Centre Bophana

————————————————————————————————-

Mercredi 24 janvier

[19h] Le sommeil d’or, de Davy Chou (2011)

Salle de cinéma – Khmer sous-titré français

Le cinéma cambodgien, né en 1960, a vu son irrésistible ascension stoppée brutalement en 1975 par l’arrivée au pouvoir des Khmers Rouges. La plupart des films ont disparu, les acteurs ont été tués et les salles de cinéma transformées en restaurants ou karaokés. Le sommeil d’or filme la parole de quelques survivants et tente de réveiller l’esprit de ce cinéma oublié.

————————————————————————————————

Jeudi 25 janvier 

[15h] Tep Sodachan, de Lay Nguon Heng (1968)

Salle de cinéma – Khmer sous-titré anglais

Le film suit l’histoire tragique de la déesse Tep Sodachan et de l’homme qu’elle aime, le miséreux Vesna. Leur amour est mis en péril par un homme riche et puissant : que deviendra-il des deux amants 

[19h] Chhoeung Day Ov Puk, de So Man Chhiv (1971)

Projection en plein air – Khmer sous-titré anglais

Lors de la cérémonie de fermeture d’une compétition d’arts martiaux, quatre amis font un vœu devant leur maître et s’engagent à s’unir dans l’intérêt du pays. Mais l’existence d’un célèbre couteau appelé « Chhoeng Day OvPuk » attise les jalousies des quatre protagonistes et change leur lien d’amitié. Pour venger son père, Noun commence à chercher le couteau magique dans un temple mystérieux.

————————————————————————————————

Vendredi 26 janvier

[15h] Orn Euy Srey Orn, de Ly Bun Yim (1972)

Salle de cinéma – Khmer sous-titré anglais

Chea et Sou se battent pour l’affection d’une femme nommmé Orn. Les tribulations d’un triangle amoureux compliqué…

[19h] Sobasith, de Ly Bun Yim (1965)

Projection en plein air – Khmer sous-titré anglais

Sovan Kesor, convaincue que son mari la trompait, s’immola vivante en jurant de ne plus jamais parler aux hommes. Sobasith la suivit, jurant, quand à lui, de la retrouver dans leur prochaine réincarnation. Fidèle à la promesse faite dans son autre vie, Sovan Kesor n’adressa jamais la parole aux hommes. Son père, le roi, promit sa main à quiconque pourrait lui délier la langue…

————————————————————————————————

Samedi 27 janvier

[16h] L’oiseau de paradis, de Marcel Camus (1962)

Salle de cinéma – Version française

L’oiseau de paradis retrace, au Cambodge, le parcours amoureux de Sok, un jeune bouddhiste qui a renoncé à son projet de devenir moine, et de Dara, une danseuse sacrée, auxquels l’oiseau de paradis a promis le bonheur.

[19h] La joie de vivre, de Norodom Sihanouk, (1969)

Projection en plein air – Khmer sous-titré anglais

Le Prince Chantavong est emprisonné pour avoir organiser illégalement des jeux d’argent dans son magasin de fleurs. Pendant sa peine, sa femme enchaîne les amants, notamment son neveu ainsi qu’n grand hôtelier… Comment la vie reprendra-t-elle son cours une fois Chantavong sorti de prison ?